10 freins à la créativité

Mis à jour le 29 juin 2022 

On dit souvent que les musiciens sont créatifs. Je crois qu’en fait, on est tous créatifs à un certain niveau, qu’on soit musicien ou non. Pourtant, personne n’est à l’abri de son propre esprit critique, de la peur du ridicule ou de la peur de se tromper, émotions qui sont des freins à la créativité.

Sache que c’est normal de vivre ces émotions et que de les identifier te permettra de mieux les gérer et ainsi diminuer les effets de ces freins à la créativité. Alors, quels sont les freins à la créativité ?

1. L’esprit critique

Souvent, on rejette de nouvelles idées qui naissent avant même de considérer ce qu’elles pourraient contenir d’intéressant. On n’accueille pas les idées nouvelles et on va même jusqu’à censurer sa propre imagination.

2. Le refus de se remettre en question

Tout le monde a des principes, des valeurs qui sont solides et sécurisant. C’est super et il ne faut surtout pas agir contre ses valeurs profondes. Mais parfois, on refuse de se remettre en question au nom de ces principes et cela peut nous empêcher de développer une idée nouvelle qui demande un peu de changement dans notre vie pour se réaliser.

3. La peur du ridicule

Celle-ci peut-être difficile à gérer! Depuis tout jeune, la peur d’être jugé fait partie de notre vie et la différence est remarquée. On vise à plaire et à se conformer à une image qu’on pense être la bonne et du coup, on s’interdit de faire ou de dire certaines choses.

4. La crainte de la nouveauté / la peur de se tromper

Te reconnais-tu dans cette phrase : « Oui, ça me tenterait beaucoup de faire ça mais tout à coup que ça marche pas? » On préfère souvent se rattacher à ce qui existe déjà par peur de la nouveauté ou par peur de se tromper. Je crois qu’on doit se demander : « C’est quoi le pire qui puisse arriver? ». Dans la plupart des cas, ce n’est rien d’insurmontable! Et puis, tout le monde a droit à l’erreur!

5. La hiérarchie et la rigidité des structures

On pense, à tort, que certaines personnes imaginent (un petit nombre), alors d’autres (un grand nombre), exécutent.

Profite d’un essai gratuit de 7 jours

6. L’esprit de compétition

L’esprit de compétition nous pousse à vouloir être meilleur que les autres. En soit, c’est une belle motivation mais parfois, une inquiétude apparaît : « Si je commet une erreur en innovant, est-ce que ça va me coûter une promotion? »

7. La difficulté à creuser nos idées

Oui, certaines idées vont venir spontanément. Mais ce n’est pas fini, loin de là! Les nouvelles idées sont floues, imprécises, il faut aller plus loin et les structurer. Comme l’effort demandé pour transformer l’idée est important et que ça demande du temps, certains vont tout simplement laisser tomber.

8. L’absence de motivation

C’est bien possible que tu aies expérimenté ce frein à un moment ou l’autre de ta vie. On a besoin que nos projets débouchent sur quelque chose et quand le but semble trop loin, la détermination nous manque parfois pour poursuivre cet objectif.

9. La peur de prendre des risques

On sait que de développer cette idée ou ce projet va changer notre vie mais comment? On espère toujours en mieux quand on se lance dans quelque chose, évidemment. Mais la peur de prendre des risques peut être bien présente parfois et nous empêcher d’agir. Là encore, il faut se demander qu’est-ce qu’on risque réellement? Il faut dédramatiser le tout car c’est bien possible que ce que tu risques de perdre, c’est de la monotonie et de l’ennui!

10. La résistance au changement

Certaines personnes sont bien dans la routine et c’est bien parfait comme ça. Mais il est clair qu’imaginer des idées nouvelles, ça implique du changement et si on n’aime pas le changement, c’est bien possible qu’on soit moins tenté d’innover.

Pour ma part, c’est la peur de me tromper qui freine le plus ma créativité. Encore aujourd’hui, malgré toute mon expérience de pianiste, je dois me raisonner quand je veux improviser au piano car j’ai peur que ça ne soit pas beau, imagine!

De ton côté, quel est le plus grand frein à ta créativité?

 

 

Mon blogue sera toujours gratuit pour toi. Si j’ai pu t’aider ou te motiver à aller au piano et que tu souhaites me le faire savoir, tu peux toujours me payer un café 🙂 Merci!!

Icône infolettre

Pour recevoir plein de trucs et conseils liés à l’apprentissage du piano et pour connaître en primeur les nouveautés de Piano, Boulot, Dodo, inscris-toi à mon infolettre!

2 Commentaires
  1. BERTEAUX Patrick

    J’ajouterai le stress, terrible frein intellectuel à la création.
    Pour stimuler la création, diversifier votre bagage intellectuel: voyages, rencontres, visites de lieux artistiques, écoute de diverses musiques.
    Enfin, déguiser vous. Faites vous un maquillage de clown, le pantalon et la chemise de votre homme et Banzai, mettez-vous au piano…….pas vous, le clown.
    Pour le pantalon et la chemise, je déconseille de faire l’inverse!

    • Caroline Gobeil

      Oui, tu as raison pour le stress qui a un terrible effet bloquant ! Merci pour ces bons conseils et d’accord, je ne proposerai pas à mon homme de mettre mon pantalon et ma chemise pour faire le clown !!!